Roman : Roméo, moustique sympathique de Luc Blanvillain

Découvre les pensées secrètes d’un moustique si sympathique que tu vas vouloir l’inviter à passer du temps dans ta chambre !

couv-roman-Roméo-moustique-sympathiqueRoméo est un moustique pas tout à fait comme les autres. Il parle plusieurs langues dont grenouille, araignée, mouche, chat et même l’humain. C’est d’ailleurs grâce à ses talents linguistiques qu’il est devenu le meilleur ami de de Camille, une charmante vieille dame. Roméo a élu domicile chez elle et, ensemble, ils passent leurs journées devant la télévision, à regarder des séries passionnantes (Flammes de la passion ou La clinique oubliée, rien que les titres vous dévoilent toute l’intensité du programme…). Tout irait pour le mieux du monde pour Roméo si Bernard, le chat de la maison, ne voulait pas à tout prix jouer avec lui durant la nuit et si la horde, de l’autre côté de la moustiquaire, ne le harcelait pas pour entrer. La horde, ce sont des dizaines de « moustiquettes » soit des femelles moustiques. Elles aimeraient bien goûter au sang de Camille car, chez les moustiques, ce sont elles qui piquent, contrairement à Roméo et ses copains mâles. Réussiront-elles à trouver une faille ? A l’arrivée de Clélia, la petite-fille de Camille, les moustiquettes sont plus motivées que jamais !
Roméo, moustique sympathique, texte Luc Blanvillain, illustratrice Marie Novion, éd. Poulpe Fictions, 9,95 €.

 

 

L’avis de la rédaction

L’humour et le style impertinent de Luc Blanvillain rendent les pensées secrètes d’un moustique vraiment irrésistibles ! Ecrit comme un journal intime par Roméo le moustique, ce livre est drôle mais pas seulement ! Il fourmille de jolies tournures de phrases, de références subtiles et, surtout, surtout, il est plein de romantisme et d’amour. Comme les séries télévisées mais avec une dimension bien plus… sympathique !

L’extrait qui donne le ton

Camille me bichonne avec un dévouement et une tendresse inimaginables. J’en ai souvent les larmes à la trompe (oui, moi aussi j’ai une trompe, il n’y a pas que Babar, dans la vie). Je dors dans une boîte d’allumettes garnie de ouate et elle a mis à ma disposition une petite bassine d’eau boueuse où je peux m’ébattre.

Tu as aimé ce livre ? Lis vite dans la même collection,
toujours avec ce style drôle et impertinent
Tarzan, poney méchant de Cécile Alix.

A propos de l'auteur

Par Emmanuelle Brengard le 2 novembre 2017

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.